Google Ads va limiter le rapport sur les termes de recherche : quel impact sur le SEA ?

Google Ads va limiter le rapport sur les termes de recherche : quel impact sur le SEA ?


Plus de confidentialité pour les utilisateurs, moins de données pour les annonceurs.

Mauvaise nouvelles pour les professionnels du SEA. © PixieMe – stock.adobe.com

Google va limiter le rapport sur les termes de recherche

Google prévient ses clients qui diffusent des publicités : dès septembre, le rapport sur les termes de recherche sera limité. Les annonceurs vont disposer de moins de données. Un message d’avertissement est visible lorsqu’on accède au rapport.

Nous mettons à jour le rapport sur les termes de recherche pour n’inclure que les mots clés recherchés par un nombre suffisant d’utilisateurs. En conséquence, vous pourriez voir moins de requêtes dans votre rapport.

Moins de données pour les annonceurs

Cette nouveauté va restreindre les données transmises aux annonceurs. Ces derniers n’auront plus accès aux requêtes qui n’enregistrent pas un volume de recherche suffisant – même si ces mots clés leur permettent d’obtenir du trafic payant. Google ne précise pas à partir de quel seuil les requêtes seront incluses au rapport. Une agence a analysé l’impact de ce changement et il semblerait qu’il soit fort : les mots clés supprimés par Google représentent, dans son cas, 28% du budget et 20% des clics.

Les petites structures, qui ciblent des mots clés qui enregistrent un faible volume de recherche (longue traîne), pourraient être davantage concernées par cette décision. Mais ce ne seront pas les seuls : ceux qui basent leurs campagnes sur un grand nombre de mots clés seront également fortement impactés par la limitation des rapports – comme le montre le cas ci-dessous cité par Search Engine Journal. Les spécialistes du SEA s’inquiètent, à juste titre, de cette « nouveauté » qui devrait réduire très fortement la transparence de leurs performances publicitaires sur Google.

Plus de confidentialité pour les utilisateurs

Google restreint, une fois de plus, les données transmises aux professionnels du web. Une dizaine d’années après l’apparition du fameux (not provided) pour les SEO, un an après la consolidation des synonymes autour des mots clés les plus populaires dans les rapports SEA, le moteur de recherche décide de placer la longue traîne des mots clés au sein d’une boîte noire à laquelle les professionnels n’auront plus d’accès.

Les particuliers peuvent remercier Google, puisque cette décision renforce leur confidentialité. Mais réduire ainsi la transparence sur les données permet aussi au moteur de recherche de rendre les SEA plus dépendants des outils « intelligents » proposés par Google pour concevoir des campagnes. Ceux-ci seront désormais contraints de faire confiance à Google, pour la diffusion d’une part parfois non-négligeable de leurs budgets publicitaires. Ils ne pourront plus analyser en détail leurs performances, dans un contexte incertain d’après la dernière étude de l’IAB.

Recevez par email toute l’actualité du digital





Ссылка на источник